Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Jean-Christophe Peyssard

Rives méditerranéennes

Notice créée le 25/06/2008, Notice révisée le 04/05/2014
site-sans-titre

Rives méditerranéennes est une revue thématique en sciences humaines qui présente, des études centrées sur le monde méditerranéen. Chaque numéro offre un dossier thématique et un espace dédié aux jeunes chercheurs.

Rives méditerranéennes propose la publication en texte intégral et en libre accès de ses articles après un délai de restriction de 2 ans. Un moteur de recherche interne permet de rechercher dans le texte intégral des articles. La revue propose également des index auteur, mots-clés, géographiques et chronologiques. 

Rives méditerranéennes est publiée par le laboratoire TELEMME (Temps Espaces Langages Europe Méridionale Méditerranée, unité mixte de recherche n°6570 associant le CNRS à l'Université de Provence). La revue s'est d'abord appelée Rives nord-méditerranéennes jusqu'en 2009 puis est devenue Rives méditerranéennes (à partir du numéro 32-33). La revue est membre du portail Revues.org et partenaire d'Aldébaran : une rubrique de la version papier de la revue présente une séléction de nos notices en liens avec la thématique de chaque numéro. Le comité de rédaction est affiché sur la page de présentation.

Le site est en langue française.

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > Le modèle institutionnel espagnol au point limite ?

    L’Espagne a traversé une grave crise immobilière, bancaire et budgétaire, qui l’a plongée dans la récession, et aborde actuellement une étape délicate sur le plan politique. L’un des fondements du modèle institutionnel, le lien entre l’État et les communautés autonomes, paraît fragilisé. Comment les querelles politiques et l’austérité rejaillissent-elles sur les politiques sociales ? L’article donne une illustration de cet enjeu à travers l’application conflictuelle et inachevée de la loi Dép...

  • > La mobilisation des immigrés italiens en Vaucluse pendant la Première Guerre mondiale

    Successivement membres de la Triple Alliance, neutres, puis alliés à la Triple Entente, les Italiens ont une expérience particulière de la Première Guerre mondiale. L’expérience de la mobilisation militaire est d’autant plus inédite pour les immigrés italiens qui vivent et travaillent dans un pays dans lequel le regard posé sur eux n’a pas toujours été bienveillant. Longtemps accusés de voleurs ou de traîtres, les Italiens doivent désormais répondre à l’appel sous les drapeaux de leur patrie ...

  • > L’alcabala des esclaves de Séville

    Les auteurs étudient ici l’alcabala, l’impôt qui frappait les ventes d’esclaves à Séville entre les xve et xviesiècles et qui était connu sous le nom d’alcabala de moros y tártaros. En théorie, cet impôt représentait 10 % de la valeur d’achat, mais il dépassait rarement 8 % ad valorem. Les taux variaient selon les objectifs, la volonté des percepteurs, la conjoncture du marché, l’identité des vendeurs et des acheteurs, etc. Notre étude s’attache plus particulièrement à onze années comprises ...

  • > La production du sucre en Méditerranée médiévale

    Les historiens du sucre des Caraïbes et des Amériques n’ont pas cessé de défendre la thèse d’une structure esclavagiste que le Nouveau Monde a empruntée à la Méditerranée. Ils soutiennent que l’emploi des esclaves s’est amorcé dans les plantations et les sucreries méditerranéennes avant de gagner l’Atlantique. Pourtant l’examen rigoureux des sources montre que les sucreries méditerranéennes font appel à des paysans, à des entrepreneurs agricoles ou à des ouvriers rémunérés, pour accomplir les...

  • > Un marchand italien d’esclaves à Lisbonne à la fin du xve siècle : Bartolomeo Marchionni

    Pendant la seconde moitié du xve siècle, la Couronne portugaise a adopté différentes stratégies pour contrôler le marché des esclaves africains. En 1486, un contrat fut conclu avec le marchand florentin Bartolomeo Marchionni, qui put de cette façon importer au Portugal la majorité des esclaves de la région des Rios dos Escravos. Marchionni ne se limitait pas à importer les esclaves à Lisbonne, mais il jouait également un rôle important dans la redistribution vers les autres pays. Dans les ann...

  • > La géographie du commerce des esclaves dans l’Empire ottoman et l’implication des marchands d’Europe occidentale

    L’approvisionnement en esclaves dans l’Empire ottoman s’effectue principalement en fonction des avancées et des conquêtes militaires, appuyées par un réseau commercial complexe qui comprend des acteurs extérieurs ou périphériques à l’État ottoman. Dans cet article, il s’agit d’établir une hiérarchie analytique des différentes aires géographiques à partir desquelles les Ottomans s’approvisionnaient en esclaves à l’époque moderne. En prenant comme point de départ l’historiographie et des docume...

  • > Le Portugal et l'Atlantique

    Les recherches engagées ces dernières années sur la première traite atlantique (xve-xvisiècles) et sur l’esclavage en péninsule Ibérique se caractérisent par des approches surtout quantitatives. Le désintérêt pour l’étude des conséquences socio-politiques pour les sociétés européennes est alimenté par la difficulté à penser l’histoire coloniale comme étant une partie intégrante de l’histoire de l’Europe et enfin à poser la problématique de la longue durée de l’esclavage colonial et de la co...

  • > Travail et esclavage

    Les sources arabes font état de profonds changements liés à la formation d’un immense empire, s’étendant de l’Atlantique à l’océan Indien. La conquête arabe a incontestablement favorisé les débuts d’une économie agraire stimulée par le travail des esclaves. Dès le milieu du viie siècle, on voit apparaître les grands traits d’un monde nouveau, accordant à l’acquisition des esclaves un intérêt supérieur. Principale source d’énergie et de prestige, les esclaves font ainsi très tôt l’objet d’une ...

  • > Des êtres sans passé ?

    Les esclaves en terre chrétienne de l’Europe méditerranéenne médiévale ont toujours été considérés comme un ensemble d’êtres sans passé. Mais l’analyse approfondie de sources conservées par la Couronne d’Aragon permet d’en finir avec l’image de vide existentiel des captifs musulmans arrivés à Valence au cours du xve siècle. Elle révèle une réalité socio-économique riche et complexe de l’Islam occidental. Une information directe sur le passé des captifs était à la disposition de l’acquéreur lo...

  • > Réévaluer l’économie de l’esclavage en Méditerranée au Moyen Âge et au début de l’époque Moderne

    Dans le monde musulman comme dans le monde latin, le constat est le même : la question de l’esclavage a été plus ou moins volontairement ignorée ou dans le meilleur des cas minorée. Ce constat, formulé à la fois par Claude Cahen et Jacques Heers pendant les années 1980, est le résultat de l’absence de recherche globale et dans le temps long sur bien des aspects de ce phénomène qui a marqué les sociétés méditerranéennes au Moyen Âge et au début de l’époque moderne. Cette carence, qui remonte a...

Entrées d’index

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Christophe Peyssard, « Rives méditerranéennes », Aldébaran, Revues, bulletins et lettres d'information, [En ligne], mis en ligne le 25 juin 2008 22h01. URL : http://aldebaran.revues.org/1372. consulté le 25 septembre 2017.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

Creative Commons by-nc-sa 
  • Revues.org