Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Laetitia Nicolas

National anthropological archives et Human studies film archives

Notice créée le 21/10/2008, Notice révisée le 27/10/2008
national-anthropological-archives-et-human-studies-film-archives

Le site du National anthropological archives and Human studies film archives émane du département d’anthropologie du Museum of Natural History, Smithsonian Institution (Washington, USA). Ces deux institutions conservent des matériaux historiques et anthropologiques contemporains. Ces ressources, qui touchent à l’ethnologie, la linguistique, l’archéologie et l’anthropologie physique, sont composées de carnets de terrains,  manuscrits, correspondances, photographies, enregistrements sonores, films, etc. Ces archives ont été produites par les anthropologues de ce musée, mais ont également été déposées par d’autres ethnologues.

Sur ce site, il est possible de consulter les inventaires de différentes collections : celles du NAA (650 fonds acquis avant 1996 classés par noms d’auteurs), et du HSFA (8 millions de références avant 1994 classées par régions, thèmes et groupes ethniques). Il est possible d’accéder par noms d’auteurs aux catalogues (PDF) de 250 fonds individuels d’anthropologues, aux dernières acquisitions faites entre 1997 et 2003, au recensement actualisé de 850 dépôts d’archives d’anthropologues. Enfin ce site fournit de très bons conseils sur la préservation des enregistrements sonores anthropologiques, recense des sites internationaux relevant de l’anthropologie et propose 9 expositions en ligne valorisant certaines collections numérisées.

L’accès direct et gratuit aux documents numérisés se fait quant à lui par l’intermédiaire de la base de données SIRIS (Smithsonian Institution Research Information System). On peut noter la présence d’un tutoriel pour favoriser une bonne recherche. Le moteur de recherche est ergonomique mais dense. On se perd parfois dans les multiples possibilités de recherche offertes. Les interrogations peuvent se faire en combinant plusieurs champs tels que mots-clefs, noms, titres, lieux de conservation (on peut donc choisir là NAA et HSFA). Mais elles se font alors sur la totalité du catalogue et non pas uniquement sur ce qui est disponible en ligne. Un moteur spécifique est cependant dédié aux images. On a également la possibilité de visualiser uniquement les 138 000 images numérisées, en passant par la galerie qui les affiche directement (par types ou collections). Dans le cas du choix des documents par types (diapositives, photographies, dessins, cartes postales, stéréographes), et suivant le mode d’affichage choisi dans des onglets supérieurs, ils apparaissent alors soit par listes présentant les documents et leurs notices, ou soit par vignettes sans notices. En cliquant sur la photographie, l’image rattachée s’ouvre parfois selon deux modes. Soit dans une nouvelle fenêtre (Adobe, non téléchargeable) avec de multiples fonctionnalités. En effet, dans un premier cadre, il est possible de faire pivoter le document et de zoomer sur la partie sélectionnée, pendant qu’à côté, on peut visualiser d’autres documents visuels qui lui sont rattachés. De même lorsqu’on se situe au niveau de la notice détaillée, il est possible de cliquer à l’intérieur sur plusieurs liens qui renvoient à d’autres documents associés. Soit les photographies apparaissent dans une nouvelle fenêtre, mais cette fois en JPEG et sans les fonctionnalités citées ci-dessus. Enfin, une dernière solution vous permet aussi de les visualiser les unes après les autres sous forme d’un diaporama. L’affichage des documents par collections comprend 9 entrées : les archives de l’art américain, les archives des jardins américains, les archives du musée national d’histoire américaine, une sélection d’archives d’Eliot Elisofon (musée national d’art africain), les archives de la Freer et Sackler Gallery, les archives de l’aviation, une sélection des archives du NAA, la collection Peter A. Juley et enfin un inventaire d’art américain. Chaque page est à peu près construite sur le même modèle à savoir une présentation de la collection, puis des moyens de recherches internes (par sujets, auteurs, etc.). Les documents apparaissent alors sous formes de vignettes (amenant sur des notices détaillées et la photo JPEG en taille agrandie) ou de listes. On peut remarquer enfin qu’un dernier accès est proposé : il s’agit des images les plus fréquemment consultées.

Le site est en langue anglaise.

Pour citer cet article

Référence électronique

Laetitia Nicolas, « National anthropological archives et Human studies film archives », Aldébaran, Sources de la recherche, [En ligne], mis en ligne le 21 octobre 2008 03h29. URL : http://aldebaran.revues.org/4192. consulté le 26 juillet 2017.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

Creative Commons by-nc-sa 
  • Revues.org