Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Laetitia Nicolas

Archives of American Art

Notice créée le 27/10/2008, Notice révisée le 27/10/2008
archives-of-american-art

Ce site est une des déclinaisons de celui du Smithsonian Institute (Washington, USA). En effet, les collections sur l'histoire des arts américains décrites ici, sont conservées dans cette structure depuis 1970. Les archives publiques de l'art américain ont été fondées à Detroit en 1954 par le directeur de musée Edgard P. Richardson (1902-1985) et l'homme d'affaires Lawrence A. Fleischman (1925-1997). Elles sont composées d'environ 16 millions de lettres, photographies, journaux, interviews et croquis sur une période de 200 ans. Une partie de cette collection (images et quelques extraits d'archives sonores) a été numérisée et mise en accès gratuit.

La page d'accueil du site donne accès à différents types de ressources : une quarantaine d'expositions en ligne, une liste de publications (dont des guides de recherches en archives), et des conseils généraux sur ce fonds d'archives. Mais il permet surtout d'accéder directement à plusieurs types de documents. Pour cela, deux moyens sont proposés. Le premier consiste à démarrer sa visite directement à partir de la page d'accueil du site où les documents numérisés sont particulièrement mis en avant ; et le second à utiliser l'onglet supérieur research archives qui amène sur un moteur de recherche.

Ainsi dès la page d'accueil plusieurs choix s'offrent à vous. En cliquant sur les collections et les interviews de A à Z, on arrive sur une page où les documents sont présentés sous forme de liste alphabétique. Il s'agit là d'un catalogue complet des collections avec, pour chaque entrée (peintres, architectes, musées, marchands d'art, etc.), la description succincte du matériel conservé et ses modes de consultation. Les documents numérisés n'apparaissent pas directement sur cette liste. Il faut repérer les documents marqués de view images ou encore de sound excerpt et view transcript pour accéder aux photographies (JPEG), à des extraits d'archives orales (MP3) ou à leurs transcriptions (HTML). Cette liste n'est donc utile qui si on connait le nom recherché. On peut faire la même remarque pour la page spécifique aux archives orales où l'on nous donne le choix d'accéder directement aux documents avec transcriptions et avec extraits sonores (qui s'ouvrent avec Quicktime dans de nouvelles fenêtres mais dont on ne connait pas la durée).

Une possibilité d'accéder simplement et directement aux collections d'archives papiers en ligne est ensuite proposée. On peut noter que des conseils d'utilisation sont fournis. Deux onglets permettent d'accèder soit aux collections récemment ajoutées, soit à toutes les collections. Il suffit ensuite de cliquer sur le nom souhaité dans une liste déroulante organisée par ordre alphabétique (ou de passer la souris sur les portraits en vignettes). Une page apparaît alors avec, dans un onglet, une description très détaillée de la nature et de la composition de la collection, et dans un second l'accès aux documents. Ceux-ci sont présentés en vignettes. En cliquant sur chacune d'elles, on atterit sur une page présentant une liste des différents documents attachés au corpus en question (avec le nombre de docuùents indiqué). Un clic sur un de ceux-ci ouvre de façon ingénieuse une nouvelle fenêtre avec en accès toutes les archives numérisées de la même série. Vous pouvez sélectionner celle qui vous intéresse dans la partie gauche de l'écran, et la visualiser (JPEG) dans la partie droite. Plusieurs fonctionnalités sont fournies : ouvrir le document seul dans une nouvelle fenêtre avec possibilité de zoom assez puissant sur la partie souhaitée, ainsi qu'une navigaton facilitée par la possibilité d'aller et venir entre les photographies sans revenir à la page d'accueil.

Une autre page permet de consulter uniquement les documents iconographiques. La consultation se fait soit par une recherche libre dans un petit moteur, soit en utilisant le très riche menu de droite. Ce dernier propose d'afficher d'un coup les 7735 images (qui apparaissent au choix en vignettes ou en listes), d'afficher les documents par noms de personnes, par institutions, par professions, par évènements, par lieux, par thèmes, par types de documents et enfin par collections. Une fois que vous avez cliqué sur ce que vous souhaitez consulter, une page de vignettes légendées apparaît (son nombre est toujours indiqué en haut tout comme le choix d'affichage entre liste et galerie). Pour ouvrir le document il suffit donc de cliquer sur la vignette correspondante, ce qui a pour effet d'ouvrir une page avec la photographie en plus grande taille accompagnée de sa notice. Toujours selon le même principe, l'image seule peut être vue agrandie avec sa légende, ou encore dans une nouvelle fenêtre aux fonctionnalités de zoom déjà décrites. Enfin il est possible d'accéder à la description complète du corpus duquel est issu le document.

Un troisième chemin d'accès aux collections se fait très intelligemment dans le special focus guides, par entrées transversales. On trouve ainsi des entrées sur les femmes artistes, les artistes africains, les dessins et croquis, etc. Chaque page est conçu selon le même modèle : une rapide présentation, puis un accès par thèmes, personnes, dates ou sujets sans distinction de numérisation. L'accès aux documents en ligne lui est généralement accessible par l'affichage des images. Elles sont là encore présentées sous forme de vignettes légendées, et un clic sur celle souhaitée ouvre une page comportant une très rapide description et un lien vers son corpus d'origine. Un dernier clic sur l'image l'ouvre en grand dans une nouvelle fenêtre sans qu'il soit possible cette fois d'agir dessus (JPEG).

Ce site fait donc preuve de simplicité et d'élégance dans la façon dont les archives sont présentées. Tous les documents sont très bien renseignés et replacés dans leurs corpus d'origines. De plus, on apprécie les différents modes d'accès aux documents, que ce soit leur organisation intellectuelle ou l'utilisation de possibilités techniques. On peut seulement regretter que davantage de fichiers sonores de cette importante collection ne soient pas mis en ligne en intégralité.

Le site est en langue anglaise.

Pour citer cet article

Référence électronique

Laetitia Nicolas, « Archives of American Art », Aldébaran, Sources de la recherche, [En ligne], mis en ligne le 27 octobre 2008 10h57. URL : http://aldebaran.revues.org/5182. consulté le 26 juillet 2017.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

Creative Commons by-nc-sa 
  • Revues.org