Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Véronique Ginouvès

Thesaurus d'Epigraphie Islamique

Notice créée le 27/06/2012, Notice révisée le 29/06/2012
site-sans-titre

L'objectif du Thesaurus d'Epigraphie Islamique est de rassembler toutes les inscriptions en arabe, en persan et en turc (mais aussi dans les langues moins connues) du monde musulman à l'an 1000 de l'hégire. Le moteur permet de rechercher suivant de multiples critères : le numéro d'inventaire sous lequel l'inscription est connue, les périodes qui la concernent, son (ou ses) emplacement(s), les typologies, les monuments où elle se trouve, le support et le matériau sur lequel elle est inscrite... Les mots du texte lui-même peuvent être interrogés soit dans le texte original, soit dans la traduction ou la translitération, à la fois dans les alphabets arabes et latins. 

Chaque inscription est présentée en deux parties. Tout d'abord sa fiche signalétique qui indique son numéro dans la base, sa datation à l'ère Musulmane et à l'ère Chrétienne, sa localisation au moment de sa découverte, son emplacement actuel et  éventuellement si elle est liée à d'autres collections.

Quatre onglets précisent ensuite les informations concernant l'inscription:

- des informations générales, "Généralités" (langue, typologies, supports, matériaux...) ;

- une description de l'inscription elle-même "Inscription" (nombre de ligne, écriture et façon d'écrire, traduction et commentaires éventuels...) ;

- une transcription du texte de l'inscription accompagnées de la référence d'où est issue la transcriptions et de notes éventuelles, "Texte ";

- une bibliographie sur sa publication et sa reproduction, "Bibliographie ".

La base de données est gratuite mais accessible uniquement sur inscription (sur indication de son courriel, de son nom et de son appartenance institutionnelle). L'interface de recherche est compatible avec les principaux navigateurs Web.

Le Thesaurus d'épigraphie islamique a été conçu et rédigé sous la direction de Ludvik Kalus, Professeur à l'Université de Paris-Sorbonne et Directeur d'Etudes à l'EPHE (Paris). L'interface a été réalisée par Frédérique Soudan, chargée de recherche de la Fondation Max van Berchem (Genève) qui a financé le projet. Ce projet, créé en 1992, a commencé à être diffusé sous forme de cédérom en 1997 et n'a cessé d'évoluer avec les technologies et les outils des chercheurs en étant très vigilant, en particulier, sur les possibilités de recherche en langue arabe. Les cédéroms sont sortis au fur et à mesure dans cet ordre :
N°1 : Maroc, Algerie, Tunisie, Lybie ;
N°2 : Péninsule Arabique Arabie Saoudite, Yémen, Oman, Bahrain) ;
N°3 : Asie Centrale (Ouzbékistan, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Tajikistan, Turkmenistan) ;
N°4 et 5 : Egypte ;
N°6 : Monde Indien (Pakistan, Inde, Bangladesh, Sri Lanka, Maldives)
N° 7 et 9 : Afrique Sub-Saharienne, Iraq, Europe de l'Ouest (Espagne, Portugal, Italie, Malte, France)
N°10 : Inscriptions de l'Asie du Sud-Est (Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Indonésie, Malaisie, Mongolie, Philippines, Thaïlande, Vietnam).
Le site web donne accès à l'ensemble des ressources, soit en juin 2012, 23 000 inscriptions dont 6000 affichées en image.
 
Le site est en langue française.

Entrées d’index

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Ginouvès, « Thesaurus d'Epigraphie Islamique », Aldébaran, Méthodologie de la recherche, [En ligne], mis en ligne le 27 juin 2012 12h39. URL : http://aldebaran.revues.org/6968. consulté le 26 juillet 2017.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

Creative Commons by-nc-sa 

Droit d'auteur

  • Revues.org