Navigation – Plan du site

Ariane et le Web : qu'est-ce que le RSS ou la syndication de contenu ?

Véronique Ginouvès

Entrées d’index

Mots-clés :

syndication
Haut de page

Texte intégral

Une des critiques principales adressées régulièrement au Web, c'est bien sûr cette pléthore continue et hétérogène des données mises en ligne, une saturation qui nous fait même parfois hésiter à lancer une recherche. Pour se repérer dans ce labyrinthe, les «Weblogeurs1 » sensibles à la valeur de fraîcheur des informations, ont inventé à la fin des années 1990 une méthode de description du contenu des sites. L’objectif était de pouvoir avertir rapidement un utilisateur des nouvelles données intégrées sur son site de prédilection sans qu’il ait à charger des pages sur son ordinateur : une façon nouvelle de travailler sur le foisonnement, en assimilant de façon efficace un grand volume de données en un temps record. Cette possibilité de « tirer le fil » des informations pertinentes par un export automatique a pris le nom de « fil RSS2 » ou de syndication de contenu.

Concrètement, la syndication de contenu vous permet d'éviter de vous abonner aux myriades de newsletters qui surchargent votre messagerie tout en restant informé des mises à jour. Vous souhaitez par exemple être informé lorsque le site Humanities and Social Sciences on line (H-net) publie de nouvelles critiques d’ouvrages sans avoir à vous rendre sur le site. Il vous suffit de vous positionner sur le site, lire le fonctionnement de son agrégateur http://www.h-net.org/​about/​rss.php >, préciser les flux d'information que vous souhaitez voir s’afficher et les signaler à votre outil de syndication installé sur votre ordinateur. Celui-ci va ensuite régulièrement charger la version la plus récente des fichiers sélectionnés, en faisant apparaître la liste des dernières actualités publiées3. Lorsque vous le souhaitez, vous visualisez la liste des différents fils que vous avez choisis et vous chargez uniquement les pages susceptibles de vous intéresser.

Cet outil que l’on trouve sur la plupart des sites anglo-saxons est pourtant encore méconnu sur les sites français. En effet, chaque éditeur peut librement l'activer ou non et il se heurte en France à divers obstacles car la syndication bouscule les stratégies de nombre d’éditeurs : leur modèle économique, d’abord, parce que les fils n’intègrent pas de publicité ; le format utilisé ensuite, parce que le RSS ne respecte pas la mise en page originelle du site d’où est extrait l’information, il se contente d’en offrir une liste signalétique ; le droit d’auteur enfin, car l’éditeur accepte, avec cet outil, que le signalement des données qu’il a produites apparaissent sur un autre site.

En France, la syndication de contenu commence à être adoptée lentement par les sites spécialisés : après L'Humanité http://www.humanite.fr/​ popup_info.php3?id_article=126692 et Le Monde Diplomatique http:// www.monde-diplomatique.fr/recents, Libération propose depuis fin décembre 2003 son propre fil RSS http://www.liberation.fr/​page.php?Article= 149907. Du côté des Sciences Humaines, on peut signaler l’agenda de Revues.org http://calenda.revues.org/​ , et certaines revues comme les Annales Historiques de la Révolution Française http://ahrf.revues.org/​ >, ou des annuaires thématiques comme Bibenligne [Devenu Aldébaran en 2010 http://aldebaran.revues.org].

Pour savoir si un site Web propose un flux RSS, il suffit généralement de repérer s'il comporte une petite icône orange avec les sigles à trois lettres “RSS”, “XML” ou “RDF”. N’hésitez pas à modifier votre pratique de l’Internet en utilisant un agrégateur de nouvelles. Plusieurs sites vous expliquent le B.A.-BA du fonctionnement de la syndication de contenu. Pour vous aider à vous lancer, vous pouvez aller voir du côté des sciences dures sur le blog L’île des mathématiques http://www.ilemaths.net/​rss/​ où vous trouverez un explicatif clair, pédagogique et complet avec une liste de ressources.

1. Le « Weblogeur » ou « carnetier » est l’auteur d’un « blog » ou « carnet », une page Web évolutive et non conformiste présentant des informations de toutes sortes, généralement sous forme de courts textes mis à jour régulièrement, et dont le contenu et la forme, très libres, restent à l'entière discrétion des auteurs (Source : Banque de terminologie du Québec, consultée le 3 septembre 2004 http://www.olf.gouv.qc.ca/​ressources/​bibliotheque /dictionnaires/Internet/Index/).

2. RSS pour Rich Site Summary ou fil RDF pour Resource Distribution Framework.

3. Il est également possible de ne pas décharger d’outil RSS sur sa machine et d’utiliser tout simplement des services en ligne, de la même façon que vous utilisez un Webmail. Bloglines est l’un de ce ces services : http://www.bloglines.com (site consulté le 3 septembre 2004).

Cet article est issu d'une chronique régulière rédigée par Véronique Ginouvès dans Telemme infos [http://www.mmsh.univ-aix.fr/​telemme/​textes/​publi/​Telemme_Infos/​]

Pour citer cet article :
Ginouvès, Véronique. Ariane et le Web. Telemme Infos, n°31, octobre 2004.

Mise à jour 2005 :
un article clair et bien construit sur le RSS est disponible sur le Blog Precisemment.org (1er mars 2005) :
http://www.precisement.org/​blog/​article.php3?id_article=92

Diaporama présenté à Mareille par l'équipe de Bibenligne le cadre des "rencontres 12-14" organisées la 14 septembre 2005 par l'ADBS-PACA sur la syndication : La syndication de contenu (Format PDF, 193 ko)

 

Mise à jour 2008 :
La syndication de contenu expliquée en langue arabe sur la BBC :

http://news.bbc.co.uk/​hi/​arabic/​help/​rss/​

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Véronique Ginouvès, « Ariane et le Web : qu'est-ce que le RSS ou la syndication de contenu ? », Aldébaran [En ligne], Méthode, mis en ligne le 15 novembre 2004, consulté le 28 juillet 2016. URL : http://aldebaran.revues.org/70

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

Haut de page
  • Revues.org