Navigation – Plan du site
Annuaire de sites
Françoise Acquier

L’Année du Maghreb

Notice créée le 18/04/2015, Notice révisée le 18/04/2015
l-annee-du-maghreb

L’Année du Maghreb est une revue annuelle, publiée par l’Institut de Recherches et d’Études sur le Monde Arabe et Musulman (Iremam) a succédé à L’Annuaire de l’Afrique du Nord (1962-2003) dont la première parution aux Éditions du CNRS date de 1962.

Cette revue a deux vocations : porter une attention particulière à l’actualité de la région durant une année de référence (dynamiques internes des Etats et sociétés du Maghreb, configuration et transformation de leur environnement international et de leurs relations extérieures) ; accueillir des travaux originaux de sciences sociales sur le Maghreb, valorisant l’approche de terrain et le travail sur des sources inédites. Elle livre ainsi tous les ans des chroniques politiques de l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, assorties d'un ou plusieurs « gros plans » et de notes traitant de débats d’actualité, ouverts notamment aux questions culturelles, économiques, juridiques ou de relations internationales qui traversent les sociétés du Maghreb.

L’Année du Maghreb, soutenue par le CNRS est disponible en version imprimée et numérique au sein du programme Freemium du portail de revues OpenEdition. Les articles sont accessible pour tous en texte intégral en html et au format pdf pour les abonnés au Freemium.

Le site de la revue propose un moteur de recherche interne, un index par auteur, mot-clès et pays. La revue propose un système d’alerte personnalisé aux appels à contributions de la revue ainsi qu’aux dernières parutions en recueillant les inscriptions via un formulaire google.doc.

L’Année du Maghreb est une revue à comité de lecture dont les appels à contribution sont présentés pour les 2 années à venir et dont le calendrier du processus éditorial est clairement précisé. Ouverte à des contributions en français, en arabe ou en anglais, elle entend participer à l'animation et à la consolidation d'un réseau international de chercheurs en sciences sociales travaillant sur le Maghreb contemporain. Aldébran propose régulièrement à la revues des notices en fonction des numéros thématiques.

Le site est en langue française.
 

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > La municipalisation de la gestion urbaine par la concertation. Le cas du Comité de Concertation de Tabriquet à Salé (Maroc)

    Le présent article interroge la reconfiguration de la gestion municipale du Parti islamiste de la Justice et du Développement (PJD) à l’aune des réformes politiques et institutionnelles qui ont consacré le paradigme de la gouvernance locale et participative au Maroc. A travers l’étude localisée d’un Comité de Concertation initié dans un des bastions électoraux du PJD, l’arrondissement de Tabriquet à Salé, nous analysons les formes de politisation de ce dispositif, dépeint comme favorisant les...

  • > L’art contemporain tunisien en révolution. Continuité et discontinuité des trajectoires face à l’événement

    Il n’est pas rare d’entendre dire que l’art contemporain tunisien serait né suite à la révolution. L’événement aurait permis l’augmentation de la population d’artistes et l’émergence d’une nouvelle génération. Le propos de cet article est d’objectiver ces transformations grâce à une série d’enquêtes de terrain conduite entre 2001 et 2015. L’hypothèse poursuivie est que la révolution ne constitue pas un Turning Point, mais qu’elle génère, au contraire, un accroissement de l’adhésion à un régim...

  • > Production judiciaire des normes et vigilance de la société civile : Le cas de la sexualité en Tunisie

    Depuis 2011, les débats publics tunisiens sont rythmés par des polémiques, notamment sur le traitement judiciaire d’affaires de mœurs. Cet article vérifie l’hypothèse d’une rupture avec les pratiques judiciaires des années 2000. À partir des pratiques judiciaires en droit de la famille et en droit pénal, l’article examine comment, avant 2011, les juges tunisiens ont contrôlé les mœurs sexuelles, tant au sein du mariage que pour les couples non-mariés, à travers leur interprétation des disposi...

  • > Budgets participatifs : S’approprier la dialectique de la gouvernance participative locale

    Une multiplicité d’acteurs intervient dans la promotion de la participation citoyenne, « nouveau paradigme » de la bonne gouvernance : acteurs du développement, autorités étatiques, autorités locales, populations. En Tunisie et au Maroc, le développement du Budget participatif semble offrir un contrepoint bottom-up à la dynamique d’une participation citoyenne conçue et/ou orchestrée par les pouvoirs centraux. À la rigidité des mécanismes définis par le ministère de l’Intérieur pour les commun...

  • > L’UGTT et l’UTICA : Entre conflit ouvert et union sacrée

    Le rôle joué par l’UGTT et l’UTICA sur la scène politique tunisienne depuis le soulèvement du 17 décembre 2010 jusqu’à aujourd’hui n’a cessé de susciter des débats pour le moins passionnés. Cet article se propose, à partir de leur histoire depuis l’indépendance jusqu’aujourd’hui d’analyser les continuités et les ruptures dans le fonctionnement des deux organisations les plus puissantes en Tunisie, afin de saisir la manière dont l’ère post-Ben Ali a transformé aussi bien leur identité que la n...

  • > La société civile vue à l’aune de la résilience du système politique algérien

    L’évolution de la société civile en Algérie montre un rapport inversement proportionnel entre la force de l’État providence et la marge de manœuvre laissée au monde associatif. Or, malgré l’instauration du pluralisme et une présence numérique pléthorique, le mouvement associatif est unanimement considéré comme faible, au mieux embryonnaire, au point de s’apparenter davantage à un objet socio-politique qu’à un acteur social. La question qui se pose alors est : comment la société civile algérie...

  • > « Si vous votez la loi d’exclusion aujourd’hui, c’est vous qui serez exclus demain »

    Dans le cadre d’une analyse sur les répercussions du soulèvement populaire de 2011, notre enquête prend pour objet l’effet de la chute du régime de Ben Ali sur la place et la trajectoire des élites politiques tunisiennes. Elle a pour ambition d’analyser l’impact du changement institutionnel et les stratégies sous-jacentes au repositionnement des élites tunisiennes, à la lumière des situations est-européennes. À l’instar de processus observés à l’Est, nous défendons l’idée d’un élargissement d...

  • > La démocratie au concret : Les enjeux politiques et territoriaux de la mise en place du Budget Participatif dans la Tunisie post-Ben Ali (2011-2016)

    Le budget participatif est une modalité de la démocratie locale, gage d’une meilleure participation des citoyens à la coproduction de l’action publique locale. Son usage semble remporter un certain succès dans une dizaine de communes tunisiennes depuis 2014, au point que se fait jour la volonté de plusieurs acteurs étatiques et associatifs de l’institutionnaliser à l’échelle nationale. La promotion de dispositifs participatifs au niveau local est loin d’être une « idée neuve » en Tunisie et f...

  • > Mosquées algériennes et expérimentations architecturales. Une législation en cours

    La question de l’architecture des mosquées prise en charge par des comités ou des associations à Oran se pose avec insistance tant les modèles de mosquées remettent en question les modèles architecturaux classiques en matière d’édification de ces lieux de culte. C’est à travers un regard d’architecte que la problématique qui sous-tend de cet article est posée. Nous l’avions d’ores et déjà abordée lors d’un article publié précédemment mais, aujourd’hui, une nouvelle législation a été promulgué...

  • > Revendications morales et politiques d’une révolte. Les émeutes du Mzab en Algérie (2013-2015)

    À partir des représentations ordinaires du politique et de la production locale du sentiment d’injustice, cet article s’intéresse au sens de l’engagement émeutier au Mzab, qui dépasse la lecture communautariste. En s’appuyant sur des registres moraux, les habitants formulent des demandes de répartition des ressources matérielles et de reconnaissance plurielle qui visent à rectifier des situations sociales et politiques jugées inégalitaires. Ces représentations sont formulées autour de récits ...

Pour citer cet article

Référence électronique

Françoise Acquier, « L’Année du Maghreb », Aldébaran, Revues, bulletins et lettres d'information, [En ligne], mis en ligne le 18 avril 2015 16h18. URL : http://aldebaran.revues.org/7184. consulté le 21 octobre 2017.

Droits d’auteur

Creative Commons by-nc-sa

  • Revues.org